Forum RPG futuriste sur le thème d'une guerre post-apocalyptique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques de Chris Nurlohn

Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Nurlohn
Dirigeant suprême de la NSC
avatar

Masculin Nombre de messages : 369
Groupe : Nurlian
Métier : Dirigeant Suprême de la NSC
Argent : Tout l'argent Nurlian
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Blessures: Aucunes
Activité en cours: Aucune
Compétences: Armes à feu / Stratégie/ Science

MessageSujet: Chroniques de Chris Nurlohn   Sam 23 Déc - 16:44

Faites jouer cette musique pendant la lecture pour égayer celle-ci







1 - Croissance

20:08, 29/09/2103. L'instant exact de la naissance de Chris Nurlohn, fils du président des Etats-Unis.
Cette enfance emplie de célébrité, de flashs, de garde du corps, fut celle où grandit Chris.
Il était très brillant dans le milieu scolaire, mais ne fut pas en école publique. Ses parents souhaitèrent pour lui un professeur particulier. A partir de ses 12 ans, le fils du président apprit les bases militaires. Il développa en même temps son entraînement physique. 1 an plus tard, Chris était dans une excellente condition physique, il avait été formé au corps-à-corps, maîtrisait plus d'une douzaine d'armes.
Malgré ces entraînements militaires, Chris s'intéressait beaucoup à la physique. Il était d'ailleurs très brillant dans cette discipline.

Mais un jour sombre allait arriver et bouleverser cette vie... Le 24 Décembre de sa 14è année...

_________________

Armement :
-Fusil d'assaut LH2 240 balles (+Zoom x2)
-M6C 48 balles
- 2 couteaux modèle 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethalspectrumwar.superforum.fr
Chris Nurlohn
Dirigeant suprême de la NSC
avatar

Masculin Nombre de messages : 369
Groupe : Nurlian
Métier : Dirigeant Suprême de la NSC
Argent : Tout l'argent Nurlian
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Blessures: Aucunes
Activité en cours: Aucune
Compétences: Armes à feu / Stratégie/ Science

MessageSujet: Re: Chroniques de Chris Nurlohn   Dim 24 Déc - 13:39

Faites jouer cette musique pendant votre lecture :






2 - La fin d'un monde


24 Décembre 2117 à 4: 00... Chris est réveillé en sursaut par son père.

- On doit partir, vite.

- Mais pourquoi ?

- C'est la guerre.

- C'est impossible !

- Si, écoute-moi. Avec ta mère, tu iras te réfugier dans un abri totalement sécurisé.

- Et...Toi ?

- Je dois m'occuper de la guerre.

- Je ne veux pas partir !

- Tu le dois !

-...

Le père de Chris resta à la Maison Blanche, mais Chris partit. Malheureusement, ils partirent trop tard, et à 4:38, des bombes et des missiles nucléaires commençaient à être lancés. A 5:42, après un périple à la fois terrifiant et infiniment dangereux, la mère de Chris et lui-même arrivèrent à l'abri. Quatre gardes du corps étaient avec eux, responsables de leur sécurité. Dans le grand bunker, il y avait des radios, des fax, des téléphones... Tout pour la communication...Malheureusement, 60% de ces appareils ne fonctionnaient plus.

Tout le reste de la journée, ils entendirent des explosions, des séismes...
Enfin, tout devint calme. Chris, téméraire, désira sortir. Les gardes du corps insistèrent pour l'accompagner et tous les quatre enfilèrent un masque à gaz.
Quand ils sortirent, ils virent les cendres radioactives tomber, des corps en charpie à quelques dizaines de mètres - sûrement des personnes ayant accouru demander l'hospitalité du refuge- tout ensanglantés, une odeur de mort omniprésente... Le monde avait été transformé par la folie d'hommes n'ayant aucune idée de la vie... Ils marchèrent un peu, ne découvrant qu'un sol jonché de cadavre. Des armes étaient à même le sol. Le silence était le maître des lieux. Il semblit que toute la planète était morte ce jour de Noël.

Le chef des gardes du corps marcha sur plusieurs centaines de mètres pour trouver un réseau. Il ouvrit son portable et appela au numéro personnel du président.Celui-ci répondit. Le père de Chris avait survécu !... Mais il n'allait pas pouvoir revoir son fils. Chris allait partir en vaisseau, pour découvrir l'univers... A 14 ans, il allait devoir tout quitter, dans l'espoir d'une survie ailleurs...En compagnie de tous ceux qui avaient la foi envers les Etats-Unis et leur futur président.




Faites jouer cette musique pendant votre lecture :

_________________

Armement :
-Fusil d'assaut LH2 240 balles (+Zoom x2)
-M6C 48 balles
- 2 couteaux modèle 2


Dernière édition par Chris Nurlohn le Dim 24 Déc - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethalspectrumwar.superforum.fr
Chris Nurlohn
Dirigeant suprême de la NSC
avatar

Masculin Nombre de messages : 369
Groupe : Nurlian
Métier : Dirigeant Suprême de la NSC
Argent : Tout l'argent Nurlian
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Blessures: Aucunes
Activité en cours: Aucune
Compétences: Armes à feu / Stratégie/ Science

MessageSujet: Re: Chroniques de Chris Nurlohn   Dim 24 Déc - 14:28

3 - Le grand départ

Le 25 Décembre 2117 20 : 25.

2 000 Vaisseaux partirent vers l'espace. Des gens qui avaient soutenu le père de Chris, des armes, Chris et sa mère, des gardes du corps, des forces de police... Voilà ce que contenaient ces vaisseaux.
Le chef des gardes du corps vint près de Chris.

- Monsieur.

- Oui ? Ne m'appelez donc pas comme ça !

- A vos ordres monsieur. Votre père vous demande de faire un discours qui sera retransmis dans chaque vaisseau. Vous deviendrez président de la planète que nous découvrirons.

- Un discours ? Mais je suis trop jeune ! Je ne peux pas faire ça !

- Votre père ne vous laisse pas d'autre alternative.

- Quoi ?

Chris n'avait pas d'autres choix. Il sortit un bloc de papier et un crayon.

- Bon... Puisque c'est ainsi, je vais m'y mettre. Mon père va-t-il bien ?

- Il va venir nous rejoindre peut avant le départ.

- Merci. Vous pouvez disposer.

- Bien Monsieur. Vous ferez votre discours à 22 : 10. A bientôt.

Le garde ferma la porte. Chris se mit à écrire, non sans mal, un discours à la fois galvanisant, motivant et qui puisse apaiser la douleur des gens causée par toutes les pertes. Il s'inspira des discours que son père avait si souvent fait. A 21 : 30, il l'avait terminé. Il se décida à la connaître sur le bout des doigts, pour ne pas avoir à regarder bêtement sa feuille.

Le garde vint enfin le chercher.

- Monsieur. C'est l'heure.

- Bien. Je crois être prêt.

- Je l'espère monsieur. Votre mère est souffrante elle ne pourra y assister.

- Qu'a-t-elle ?

- Les médecins sont en train de diagnostiquer cela.

Le garde et Chris se rendirent donc vers une grande estrade aménagée. Il y avait là un pupitre. Chris y posa sa feuille, et regarda en face de lui les diverses caméras toutes pointées sur lui. Etrangement, il n'avait aucune anxiété. Les évènements précédents l'avait endurci.
Il prit une longue inspiration, et commença son discours.

- Messieurs, Mesdames, Mesdemoisellles. Personnes de tous âges, de toute nationalité, de toute classe sociale. Pour quelles raisons sommes-nous ici ? Nous avons survécu à la plus grande guerre de l'humanité. Nous sommes les derniers représentant de la Terre. Nos semblables ont commis l'erreur de s'entretuer pour de futiles raisons. Ne commettons pas les mêmes erreurs. Si nous parvenons à rester soudés, alors nous pourrons rebâtir une civilisation en harmonie, sans violence, et où il fait bon vivre. Je suis peut-être jeune, mais mon père m'a enseigné son exemple. Ces vaisseaux dans lesquels nous avons embarqué, nous conduirons vers des territoires encore inconnus. C'est une initiative dangereuse, mais nos ancêtres ont si souvent risqué leur vie pour faire persister la vie, que nous leur devons bien ça, et perpétuer la civilisation humaine pour le plus de temps possible. Vos descendants pourront vous citer comme figurants parmi les sauveurs de l'humanité !


Dans tous les vaisseaux, on put entendre les applaudissements des futurs voyageurs.
Chris émit une longue expiration, et descendit de l'estrade. Les gardes du corps, ayant observé la scène, le félicitèrent et l'applaudirent. Le futur président les remercia, et retourna dans sa suite. Il s'allongea sur son lit, et ferma les yeux, lorsque quelqu'un frappa.

- Entrez.

- Monsieur... Je viens vous féliciter pour votre discours...

- Merci.

- Malheureusement, j'ai une mauvaise nouvelle à vous apprendre. Votre...Votre père est mort.

- Quoi ?! Ce n'est pas vrai ? Comment cela a pu arriver ?

- Dans l'hélicoptère qui l'emmenait vers nous. Il était escorté par deux autres hélicoptères Apache. Ceux-ci étaient pilotés par des traîtres, et ils ont détruit l'engin où se trouvait votre père.

-... Où sont ces monstres ?

- Garez votre calme. Ils sont morts. Deux Mirage 2000 suivaient de haut le convoi, et après l'alerte, ils sont descendus et ont détruit les hélicoptères des traîtres.

-...Sortez.

- A votre service monsieur.

Chris ferma les yeux. Sans s'en paercevoir, il sombra dans le sommeil.

Les vaisseaux décollèrent.

_________________

Armement :
-Fusil d'assaut LH2 240 balles (+Zoom x2)
-M6C 48 balles
- 2 couteaux modèle 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lethalspectrumwar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques de Chris Nurlohn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques de Chris Nurlohn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lethal Spectrum War :: Hors-Jeu :: Zone membre :: Chroniques-
Sauter vers: